• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Alren

Alren

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 27/02/2015
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 3304 138
1 mois 0 24 0
5 jours 0 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Alren Alren 16 août 13:45

    @roman_garev

    "Il ne s’agit guère d’« écraser » ce petit pays, mais de le dissuader de poursuivre ses essais déraisonnables de missiles balistiques"

    Tous les pays qui en disposent ont besoin de tester régulièrement le bon fonctionnement des missiles en stock.

    Longtemps les Français ont fait partir des missiles à charge inerte de leur base des Landes qui retombaient un peu au hasard dans l’Atlantique. Était-ce déraisonnable ?

    Plus récemment, maintenant que les missiles nucléaires sont embarqués dans des sous-marins, ils ont testé une nouvelle génération de missiles plus puissants, bien entendu toujours à charge inerte. Le premier essai a été un échec dont la cause secrète a été corrigée puisque le deuxième essai a été concluant.

    Ne doutez pas que la Russie, si chère à votre cœur, puisse se dispenser de ces essais, pas plus que les USA.

    Naturellement les Nords-coréens testent eux aussi des missiles à charge inerte  !!! Vu le prix d’une bombe atomique, qui ne devrait pas exploser, ce serait d’une totale stupidité d’en munir des missiles d’essai qui retombent à l’eau !!!

    Bref, ces essais coréens ne font courir aucun risque à qui que ce soit tant l’océan est vaste et peu peuplé par des humains. Et il faut beaucoup de mauvaise foi aux dirigeants de pays qui disent le contraire en laissant entendre aux peuples non informés que les missiles testés sont équipés d’une bombe atomique.

    "missiles balistiques qui tombent partout dans le Pacifique et peuvent tomber sur n’importe quelle territoire, sans aucun contrôle."

    Il y a évidemment un contrôle de trajectoire !!! Un missile dont on ne pourrait programmer la trajectoire vers l’objectif ne servirait à rien.

    " Et vous, vous encouragez Kim à poursuivre ces exercices dangereux, n’est-ce pas ? Vous êtes pour la propagation de l’arme nucléaire et des missiles balistiques dans le monde entier, jusque dans n’importe quel pays minuscule ou même dans des bandes tels que Daech ? "

    Il est bien évident que Leypanou ne souhaite pas que daech dispose de l’armement nucléaire ? Votre caricature de son propos vous ridiculise.

    "Les chefs de la Russie et de la Chine que vous vous permettez de blâmer ici ne sont pas si bêtes que vous, Dieu merci."

    Oh la ! la ! Oser blâmer Poutine, ce Leypanou ne respecte rien de ce qui est sacré ! S’il vivait en Russie il faudrait vite l’emprisonner dans une geôle ou un hôpital psychiatrique ! Avec l’accord de Dieu  ?


  • Alren Alren 10 août 16:45

    @Spartacus

    " Un salaire, une masse salariale sont des « coûts » à charge, certes nécessaires, mais des toujours des coûts, du point de vue de la création de richesse et de la nation, jamais des ressources...« 

    Il faut vraiment être borné ou de mauvaise foi pour proférer une contre-vérité pareille !
    C’est exactement le contraire ! C’est la rente perpétuelle qui est versée au capital par le salarié (sans qu’on lui demande son avis) qui est un coût !!!

    Le salarié produit de la valeur ajoutée par son travail : sans son travail le capital ne vaut rien ! Mais il n’en reçoit qu’une partie, sous forme de salaire net et de cotisations employeur car ledit employeur s’empare d’une partie de la richesse produite sans fournir de travail en échange, c’est sa »marge« .

    Qui plus est le salarié dépense une grande partie de son salaire dans l’économie réelle, contribuant à l’alimenter, à la faire »tourner" par sa demande. Cet argent est à l’économie réelle ce que le sang est à un organisme vivant.

    Le gros employeur s’empare de davantage de revenus qu’il n’en restitue généralement à l’économie réelle pour ses dépenses courantes.
    Si on ajoute une politique fiscale qui lui est favorable (impôts directs et indirects), il est amené à les retirer de l’économie réelle opérant sur elle de ce fait l’équivalent d’une saignée sur un être vivant.
    Or cet prélèvement du capital sur le travail est en hausse de 10% par rapport aux années 80.

    Si on ajoute les délocalisations qui contraignent le consommateur à acheter des produits importés venant des pays à bas coût de main d’œuvre, produits bon marché qui lui donnent l’illusion du maintien de son niveau de vie, on a l’explication de la situation catastrophique des pays de l’ouest-européen si l’on excepte l’Allemagne qui vit en parasite sur eux. 


  • Alren Alren 9 août 18:43

    @Philippe Huysmans

    Il n’est pas si sûr que l’Europe parvienne à sauver quoi que ce soit.

    Les traités, les lois, les règlements ne s’appliquent qu’à ceux qui ne peuvent les changer.

    Les puissants les ont toujours transgressés quand leurs intérêts vitaux étaient en jeu.

    Or ce serait le cas avec la faillite en cascade des banques systémiques qui, démarrant en Europe, mettrait le feu à l’économie capitaliste mondiale (incluant la Chine « communiste ») : il est évidemment impossible que cela se produise car les oligarques du monde n’auraient rien à y gagner mais tout à y perdre à savoir l’idée que leur système est le meilleur, en tout cas le seul viable.

    Cette conviction qu’ils sont parvenus, en contrôlant les médias, à instiller dans les esprits dociles, serait définitivement balayée dans l’esprit de tous, même des exploités des classes moyennes et supérieures qui croient être privilégiés en se comparant aux classes populaires.

    Comme on a effacé les dettes de l’Allemagne dans les années 50, d’un trait de plume, on pourrait renflouer les banques systémiques par consensus universel des États.

    Ceci est possible car l’économie - comme les législations, les langages - est anthropique, à la différence par exemple de la physique ou de la biologie dont les lois sont inviolables.


  • Alren Alren 9 août 18:21

    @MagicBuster

    Euh ! Juste ça : vous savez combien les touristes étrangers rapportent à la France chaque année ?
    Vous voulez faire passer un test de francophonie aux frontières et à l’atterrissage des avions ?


  • Alren Alren 9 août 18:14

    Je ne savais pas que cette loi scélérate de 1973 voulue par Pompidou mais aussi par Giscard d’Estaing avait été critiquée par l’inénarrable Rocard. Que ne l’a-t-il combattue quand il était premier ministre !

    Cette loi n’avait pas pour but d’empêcher la création d’inflation par un excès de monnaie émise à la demande de l’État par la banque de France mais de pouvoir baisser l’impôt des très riches tout en continuant à assurer les prestations que l’État devait aux autres contribuables.

    Ces riches rentiers, ainsi épargnés par l’impôt, devenaient prêteurs de l’État, un débiteur sûr, et s’enrichissaient ainsi au détriment des autres Français devant payer d’une façon ou d’une autre des intérêts à ces parasites sociaux.



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Votons anti-Macron




Palmarès



Agoravox.tv